Parents en Colère

11 avril 2009

BEGLES - SudOuest - Revue de Presse du 09/04/2009

BÈGLES, PIQUE-NIQUE CITOYEN. Une centaine de personnes se sont mobilisées hier pour la défense de l'école publique. Avec l'intention de ne pas en rester là...

Mobilisation pour l'école

a194393cde

Noël Mamère a affirmé son soutien au Collectif béglais de défense de l'école publique et dénoncé un projet de réforme qu'il juge « scandaleux ». (photo dr)

«Je suis présent sur ce front en tant que maire et en tant que parlementaire. » La semaine dernière Noël Mamère signait la pétition du Collectif béglais de défense de l'école publique. Il pourra désormais porter le gilet jaune fluo des membres du collectif qui lui a été offert mardi.

En début de soirée, une centaine de personnes a participé à un pique-nique citoyen organisé dans les jardins de la mairie. Une délégation du collectif a été reçue pendant plus d'une heure dans le bureau du maire.

Des banderoles à la mairie

Il s'agissait de présenter les actions menées depuis plus d'un mois sur la commune et de lui demander un soutien accru au mouvement local (la Gironde fait partie des départements les plus mobilisés). Au niveau national, l'aide du député pourrait également s'avérer précieuse afin d'alerter l'opinion publique sur les dangers annoncés des réformes en cours.

Pour l'occasion, la mairie a accepté que le collectif installe ses banderoles sur les grilles de l'hôtel de ville. On pouvait y lire notamment : « économiser + régresser = réformer l'éducation selon Darcos ».

Le premier magistrat a rappelé qu'il avait « déjà écrit au recteur sur la question des RASED » (réseau d'aide aux enfants en difficulté) et était « intervenu dans de nombreuses émissions », citant l'exemple de l'éducation pour illustrer « l'abandon du rôle régalien de l'Etat ». Selon lui, « l'éducation n'est plus une priorité nationale. A chaque occasion qui m'est donnée dans les médias, je reviens sur ce sujet, sur le recul des aides autour de l'école, l'aide au devoir, mais pas seulement, tout ce qui peut permettre le rattrapage des inégalités. Cette réforme est scandaleuse à tous les niveaux, pour l'université, pour la formation des maîtres. »

Dans le but de se faire entendre, les enseignants prévoient des actions plus fortes dès la rentrée des vacances de printemps (blocages d'écoles, grève reconductible avec les sacrifices financiers que cela comporte, etc).

Engagements communs

Cependant, le collectif des parents, enseignants, personnels municipaux et acteurs du monde associatif a souligné la nécessité d'un « forcing » commun et d'une « poussée politique » pour une « prise de conscience plus grande dans l'opinion » de ce qui se trame actuellement.

Suivant la préconisation du collectif béglais, Noêl Mamère va initier un rendez-vous collectif des maires de la CUB avec le recteur d'académie. Il a également lancé l'idée d'une conférence de presse avec ses collègues de l'agglomération.

Les collectifs girondins (Sauvons l'éducation 33, Parents en colère, etc.) seront consultés afin de rédiger ensemble une question qui sera ensuite posée au gouvernement et au ministre Xavier Darcos à l'Assemblée nationale. Il a aussi été question d'une proposition de loi émanant du groupe parlementaire auquel appartient le député de la Gironde, même si elle a peu de chance d'aller jusqu'au débat dans l'hémicycle.

Enfin, il a été convenu d'organiser un café citoyen des Verts dans la circonscription, puis une grande réunion publique sur l'école avec des invités de tous horizons géographiques, politiques et professionnels. Elle pourrait avoir lieu sur la commune avant l'été.

Frédéric Descoubes

Posté par parentsencolere à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 avril 2009

Parents en colère à l’école des Menuts

Parents en colère à l'école des Menuts, occupation vendredi 3 avril

Jeudi 2 Avril 2009.

Parents en colère à l’école des Menuts



Pour protester contre la suppression et la précarisation de postes au sein de l'Education nationale, le collectif "Parents en colère Bordeaux centre" a décidé d'organiser aujourd'hui une consultation de l'ensemble des parents pour leur demander s'ils sont favorables ou pas à une journée d'occupation  des écoles maternelle et élémentaire des Menuts, demain, Vendredi 3 Avril.

Les parents se sont massivement prononcé pour l'occupation des lieux qui sera effective dès demain matin à l'ouverture des grilles.

Cette journée sera l'occasion de marquer nettement le mécontentement de tous les parents envers des mesures qui leur semblent aller à totalement l'encontre des objectifs officiels et affichés de lutter contre l'illettrisme  et favoriser l'intégration sociale en France.

Elle sera également une opportunité de décider des actions à venir et de la reconduction de l'occupation de l'école.

Nous, parents en colère, sommes fermement décidés à agir jusqu'à l'annulation des décisions de suppression des postes de rased, et de transformation de postes pérennes en postes surnuméraires.

La justice et la paix sociale passe par l'éducation, donnons-lui les moyens qu'elle mérite.


Contact : David BOISSELEAU
email :
david@boisseleau.com

Posté par parentsencolere à 23:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mars 2009

CENON - Grève - Mardi 2 Avril 2009

Mesdames, Messieurs, veuillez trouver ci-dessous le message envoyé à toutes les écoles de Cenon, à l'initiative des enseignants des écoles R. Cassagne et J. Jaurès.
Vous voilà vous aussi au courant de notre action. N'hésitez pas à en informer le plus de personnes possible afin que nous soyons plus fort !

Merci!

Chers collègues,
 

Après trois jours d'occupation par les parents d'élèves de nos écoles élementaires R. Cassagne et J. Jaurès à Cenon, des entretiens avec l'IEN et de nombreuses lettres envoyées à l'Inspection académique et au rectorat, nous avons décidé d'amplifier l'action le 2 avril.
Nous disons  NON aux trop nombreuses fermetures de classes en France, aux suppressions des RASED, aux 60 heures, non à cette éducation au rabais que nous promet le ministre.

Pour cela nous nous mettrons en grève ce jeudi 2 avril afin de manifester avec les parents d'élèves dans notre ville. 
Si comme nous vous voulez dire NON !!!    Rejoignez-nous ! Mettons-nous tous en grève .





                                                       Enseignants de R. Cassagne et J. Jaurès

Posté par parentsencolere à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vidéos de "La nuit des écoles"

Video de TV7 - La Nuit Des Ecoles


25.03.09 - TV7 - La nuit des écoles

Video de France 3 - La Nuit Des Ecoles


25.03.09 - France 3 - La Nuit Des Ecoles

Posté par parentsencolere à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 mars 2009

26 et 27 Mars : Blocages sur Cenon

Lors de la nuit des écoles sur Jean jaures, René CASSAGNE à cenon, les parents ont décidé de monter d'un cran et d'organiser dés jeudi l'occupation de ces deux écoles, les parents appel les enseignants à se mettre en grève tournante reconductible, les parents vont s'organiser pour trouver des solutions de gardes pour les parents qui travail.

Les parents appel tout les citoyens,retraités, les syndicats à nous rejoindre.

Les parents appel toutes les autres écoles de la ville de cenon à se joindre au mouvement. toutes les écoles de la cub.

Dés jeudi 26 mars venez nous rejoindre sur cenon école primaire rené cassagne et jean jaures. dés vendredi camille maumey à cenon, nous appelons toutes les ecoles à suivre les occupations.

Nous appelons tout les partenaires de l'éducations à venir nous rejoindre, nous appelons les universités, les étudiants, les lycéens, les lycées, les collèges à nous rejoindre afin d'organiser dés jeudi 26 mars les occupations.

Nous appelons toutes les écoles à rejoindre progressivement le mouvement, les enseignants à se mettre en grève reconductible.

Les parents sont prêt aujourd'hui à soutenir un mouvement de grande ampleur, nous voulons ouvrir le chemin, mais nous vous demandons de suivre et de soutenir ce mouvement et de l'amplifier, de mobiliser autour de vous.

Cordialement

Thierry NATIVEL-FONTAINE 06 61 63 61 51
PARENTS D'ELEVES
Conseiller municipal délégué à la ville de cenon
Membre du conseil d'administration du collège Jean jaures à cenon

Posté par parentsencolere à 09:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

La Nuit des écoles - Article SudOuest

ÉDUCATION NATIONALE. 

Un millier de parents d'élèves et d'enseignants hier sur le pont de pierre pour la Nuit des écoles

Des lumières de colère

3f5cf23ec2

Lumignons, flambeaux, lampes électriques ou téléphones ont éclairé la manifestation hier soir sur le pont de pierre à Bordeaux. (photo ASK)

La salle de jeux de l'école Jean-Jaurès sent vachement bon. Il est 19 heures à Cenon, on est mardi et l'école élémentaire est occupée depuis ce matin par des parents d'élèves. Comme Léon-Blum un peu plus loin, il y a quelques jours. Comme à Floirac, comme à Lormont. Des gilets jaunes qui veulent attirer l'attention du ministre de l'éducation, Xavier Darcos, dont ils contestent les mesures. Une cinquantaine de parents ont apporté gâteaux, boissons et détermination. Le maire socialiste Alain David passe soutenir la cause. Dans deux heures, ils rejoindront l'avenue Thiers puis le pont de pierre.

Le mouvement est né à la fin de l'année sur cette rive droite. Le collectif des parents en colère a été rejoint par le collectif 33 des enseignants. Aujourd'hui, tout le monde est au sein de Sauvons l'éducation 33. Et, hier, c'est d'une cinquantaine d'écoles de toute l'agglomération et des deux rives que les parents et enseignants ont afflué. Un autre défilé lumineux éclairait Langon, un bal gascon se tenait à Cérons.

Rased et classes menacés

L'exemple de Jean-Jaurès à Cenon symbolise le tout : trois postes à disparaître sur le Rased (1), et une menace de fermeture de classe. « Trois ou quatre enfants sont concernés par le Rased dans chaque classe », explique Fatima Hda, déléguée FCPE. Pour la classe hypothéquée, l'incompréhension : « On compte 184 élèves pour neuf classes aujourd'hui », souligne Souad Atmani, autre mère d'élève. « On sait déjà qu'à la rentrée prochaine, ils seront 196 ! » « Il y a ici une moyenne de 21-22 élèves par classe et depuis quelques années un équilibre s'est créé, les enseignants restent », ajoute Mme Hda.

Dans chaque établissement mobilisé pour cette Nuit des écoles, un apéro/pique-nique s'est déroulé en amont de la descente sur le pont. « Les mesures d'évaluation des élèves et de mise en concurrence des écoles soulèvent aussi l'indignation », précise Brigitte Lopez, directrice de l'école bordelaise de la Benauge. Il est 21 h 15 et le cortège rassemblé arrive sur la place Stalingrad. Parents, instits, mais aussi beaucoup d'enfants. Quelques élus, dont les maires PS de Floirac et Lormont, Conchita Lacuey et Jean Touzeau. On voit des profs des lycées lormontais des Iris et Élie-Faure.

Une heure sur le pont

La rive droite est un peu en avance. Au milieu du pont, les manifestants voient arriver de la place de la Bourse les collègues de la rive gauche. Aussi nombreux (500 environ), parents et enseignants sont accompagnés d'étudiants. « On bloque notre IUT et on est venus soutenir l'école », explique Géraldine, flambeau en main.

21 h 40. La jonction se fait au son des cornes de brume, des youyous et d'accordéons révolutionnaires. « C'est un beau symbole, ce pont de la réunion », souffle une mère lormontaise. « Il y a quelques semaines, on empêchait les jeunes de le traverser pour aller manifester. » 22 h 30. Les cortèges se disent au revoir. Les « rive gauche » ont des tentations de balade en centre-ville.

(1) Réseau d'aide spécialisée aux élèves en difficulté.

Auteur : yannick delneste
y.delneste@sudouest.com

Posté par parentsencolere à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mars 2009

Compte-rendu venue Darcos

Compte rendu visite X. Darcos le 9 mars à Bordeaux

Le collectif "Sauvons l'éducation 33" et les différents collectifs qui le
composent se sont mobilisés hier pour la venue de Xavier Darcos. Une
centaine de personnes se sont rassemblées place Stalingrad à 12H; une
soixantaine de
personnes devant Cap Sciences à 14H; plusieurs centaines devant la cité
mondiale.
Une délégation de Parents en colère Bordeaux a été reçue  par le directeur
de cabinet du ministre.
A notre question : "Le gouvernement va-t-il enfin accepter un débat
démocratique avec les différents acteurs de l'école, usagers et
professionnels?", il a clairement répondu : "non", "le président a été élu
pour mener à bien les réformes qu'il mène".
Nous sommes bien contents de le savoir! Au moins les choses sont claires!

Nous devons, nous parents en colère intensifier notre mouvement, mobiliser
encore et encore les parents.

Enfin pour l'anecdote, le personnel d'accueil de Cap Sciences nous a
rapportéles propos de M. Darcos lors de son arrivée dans les locaux : "voilà
encore ce peuple braillard gavé de tout!".

cordialement
Pour "Parents en colère" Bordeaux-CUB Nord-Gironde
Marie Noëlle Garbaye

Posté par parentsencolere à 17:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 février 2009

Le manifeste des parents d’Enfant.com pour l’école maternelle

Voici le mail reçu aujourd'hui d'une journaliste du site internet : www.enfant.com

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Bonjour,

Je suis journaliste pour le site internet www.enfant.com, et je vous informe que nous avons mis en ligne depuis le 9 janvier un grand dossier intitulé " L'école maternelle est-elle en danger ?", alimenté par de nombreux articles et deux grands questionnaires.

Suite aux résultats de ces questionnaires, nous avons publié aujourd’hui un Manifeste des parents d’enfant.com
Pour le signer : http://www.enfant.com/votre-enfant-3-5ans/ecole-maternelle/Le-manifeste-des-parents-d-Enfant.com-pour-l-ecole-maternelle.html

Ce manifeste sera porté à la connaissance de Xavier Darcos, ministre de l’Education nationale.

Serait-il possible de relayer l'information sur votre site et d'indiquer notre lien ?   

Cordialement,

Stéphanie Letellier

Posté par parentsencolere à 19:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 janvier 2009

Les parents d'élèves de cenon reçus par l'Inspecteur de l'éducation nationale de la Circonscription de l'Entre-deux-Mers

Le 23 janvier 2008, le maire de Cenon et son adjointe à l'éducation ont reçu les portes-paroles du collectif de parents d'élèves de Cenon et du Collectif Parents en colère Bordeaux-CUB/Nord-Gironde représentée par Halima Temagoult.

Le maire de Cenon a déclaré être attentif aux préoccupations des parents et les a assurés de son soutien. Comme son emploi du temps ne lui permet pas de se rendre à la réunion publique du mardi 27 janvier à Lormont, il a demandé à son adjointe à l'Education, Mme Barthélémy, de le représenter.

Dans la soirée, les  parents d'élève de l'école René CASSAGNE ont été reçus par l'inspecteur de l'Education nationale de la circonscription de l'Entre-deux-Mers, M. Sauvaget.

Les  parents d'élèves ont exposé leurs craintes et leurs revendications. L'inspecteur a déclaré entendre leurs inquiétudes sur le devenir de l'Education nationale sans toutefois convaincre les parents. A la fin de l'entretien, le collectif de parents lui a remis une lettre adressée au ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos. L'inspecteur de Circonscription s'est engagé à la lui faire parvenir par voie hiérarchique.

Voir le reportage de cette entrevue des parents de l'école René Cassagne (Cenon) avec l'Inspecteur de l'éducation nationale de la Circonscription de l'Entre-deux-Mers.



Posté par parentsencolere à 23:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]