11 avril 2009

BEGLES - SudOuest - Revue de Presse du 09/04/2009

BÈGLES, PIQUE-NIQUE CITOYEN. Une centaine de personnes se sont mobilisées hier pour la défense de l'école publique. Avec l'intention de ne pas en rester là...

Mobilisation pour l'école

a194393cde

Noël Mamère a affirmé son soutien au Collectif béglais de défense de l'école publique et dénoncé un projet de réforme qu'il juge « scandaleux ». (photo dr)

«Je suis présent sur ce front en tant que maire et en tant que parlementaire. » La semaine dernière Noël Mamère signait la pétition du Collectif béglais de défense de l'école publique. Il pourra désormais porter le gilet jaune fluo des membres du collectif qui lui a été offert mardi.

En début de soirée, une centaine de personnes a participé à un pique-nique citoyen organisé dans les jardins de la mairie. Une délégation du collectif a été reçue pendant plus d'une heure dans le bureau du maire.

Des banderoles à la mairie

Il s'agissait de présenter les actions menées depuis plus d'un mois sur la commune et de lui demander un soutien accru au mouvement local (la Gironde fait partie des départements les plus mobilisés). Au niveau national, l'aide du député pourrait également s'avérer précieuse afin d'alerter l'opinion publique sur les dangers annoncés des réformes en cours.

Pour l'occasion, la mairie a accepté que le collectif installe ses banderoles sur les grilles de l'hôtel de ville. On pouvait y lire notamment : « économiser + régresser = réformer l'éducation selon Darcos ».

Le premier magistrat a rappelé qu'il avait « déjà écrit au recteur sur la question des RASED » (réseau d'aide aux enfants en difficulté) et était « intervenu dans de nombreuses émissions », citant l'exemple de l'éducation pour illustrer « l'abandon du rôle régalien de l'Etat ». Selon lui, « l'éducation n'est plus une priorité nationale. A chaque occasion qui m'est donnée dans les médias, je reviens sur ce sujet, sur le recul des aides autour de l'école, l'aide au devoir, mais pas seulement, tout ce qui peut permettre le rattrapage des inégalités. Cette réforme est scandaleuse à tous les niveaux, pour l'université, pour la formation des maîtres. »

Dans le but de se faire entendre, les enseignants prévoient des actions plus fortes dès la rentrée des vacances de printemps (blocages d'écoles, grève reconductible avec les sacrifices financiers que cela comporte, etc).

Engagements communs

Cependant, le collectif des parents, enseignants, personnels municipaux et acteurs du monde associatif a souligné la nécessité d'un « forcing » commun et d'une « poussée politique » pour une « prise de conscience plus grande dans l'opinion » de ce qui se trame actuellement.

Suivant la préconisation du collectif béglais, Noêl Mamère va initier un rendez-vous collectif des maires de la CUB avec le recteur d'académie. Il a également lancé l'idée d'une conférence de presse avec ses collègues de l'agglomération.

Les collectifs girondins (Sauvons l'éducation 33, Parents en colère, etc.) seront consultés afin de rédiger ensemble une question qui sera ensuite posée au gouvernement et au ministre Xavier Darcos à l'Assemblée nationale. Il a aussi été question d'une proposition de loi émanant du groupe parlementaire auquel appartient le député de la Gironde, même si elle a peu de chance d'aller jusqu'au débat dans l'hémicycle.

Enfin, il a été convenu d'organiser un café citoyen des Verts dans la circonscription, puis une grande réunion publique sur l'école avec des invités de tous horizons géographiques, politiques et professionnels. Elle pourrait avoir lieu sur la commune avant l'été.

Frédéric Descoubes

Posté par parentsencolere à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur BEGLES - SudOuest - Revue de Presse du 09/04/2009

Nouveau commentaire